Pont 1 couvVers Authon au-dessus du Vançon...

On l'entendait gronder au loin, comme un orage qui roule. Ça emplissait toute la vallée, mais on ne voyait rien. On aurait dit comme un galop sourd qui vous prenait à l'abdomen. On ne savait pas si le bruit venait de l'ouest ou de l'est ou d'un autre point. En tout les cas, le bruit vous montait dans les jambes, se logeait dans le ventre et gonflait la tête. Le troupeau était tellement nerveux que Balthazar, le berger, ne savait plus où donner du chien. Et ce bruit, mêlé aux sonnailles donnait l'impression d'un vaste « chantier » en ordre de marche. Le corniaud courait partout, les brebis, affolées par ces va-et-vient se dispersaient de plus belle. Et ce bruit qui devenait omniprésent, il enflait, c'est sûr, il galopait c'est certain, il se rapprochait, le berger en était convaincu. Comment arrêter le bruit des sonnailles pour se rendre compte. Pas possible, l'affolement était à son comble.

Pourtant il fallait passer le Vançon, c'était le seul gué à plusieurs lieues à la ronde. Par ici il n'y avait pas de pont et pourquoi faire, le niveau de l'eau était toujours bas. Mais ce bruit qui devait grossir, se nourrir de l'écho des parois rocheuses. Et le cours d'eau qui coulait tranquillement. Balthazar savait que là au-dessus, passé quelques jours un orage gigantesque avait arraché des arbres, embarqué des rochers gros comme des maisons, et remodelé un lit de rivière propre à recevoir un fleuve entier. Mais c'était il y a quelques jours. C'était passé. Pas de doute, quelque chose d'anormal était en train de se produire au-delà de l'entendement. On ne voyait rien de particulier mais le grondement enflait bel et bien.

D'un coup le berger sentit comme un grand souffle de vent froid. Ce courant d'air arrivait de l'amont. Les feuilles des arbres ne bougeaient pas mais ce vent chuintait en permanence. Les moutons se figèrent brusquement comme paralysés. Le chien se statufia tout net. Les sonnailles s'apaisèrent à leur tour. Balthazar crut entendre en même temps que ce vent un roulement de galet, comme une cascade, comme un gros bras d'eau qui voudrait sortir de son lit en bousculant tout sur son passage. Il n'eut que le temps de dire au chien d'empêcher le troupeau de franchir le gué que déjà la rivière....

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

   

Nouveauté  

   

Visiteurs depuis le 14/07/2017  

www.joomlatutos.com
Nous sommes le 25.02.2018
Accès depuis le 14.07.2017
Aujourd'hui
61
Semaine
61
Semaine der.
1451
Mois
2031
Total
2031
Il y a actuellement...
- 35 invités
   
  • Site modifié le : jeudi 15 février 2018, 18:28:45.